Djemila Benhabib contre Odile Jouanneau, un avant goût de ce qui nous attend avec le projet de loi 59

Djemila Benhabib vient de se faire accuser de plagiat, au moment même où son dernier ouvrage sort en librairie. Depuis l’invention du droit à la propriété intellectuelle, le plagiat, c’est mal. Le jugement du Conseil de presse du Québec est basé sur les versions des textes fournies par la plaignante, car ils ne sont plus disponibles en ligne. Toute une éthique de travail pour des gens qui font profession de faire la morale!

Dans sa réponse au Conseil de presse du Québec, Djemila Benhabib affirme que si elle a plagié (en fait elle dit et démontre qu’elle n’a pas plagié), c’est de façon involontaire.

Odile Jouanneau, la rédactrice pigiste qui a porté plainte au Conseil de presse du Québec affirme avoir consacré tout le temps nécessaire pour constituer le volumineux dossier pour justifier sa plainte par pur intérêt pour la vérité.

On ne peut jamais connaître les intentions réelles d’une personne. Lorsque Djemila Benhabib affirme n’avoir jamais eu l’intention de plagier ou qu’Odile Jouanneau affirme être animée par un pur amour de la vérité, on doit, pour être charitable, présumer qu’elles sont toutes deux de bonne foi, à moins que des faits ne viennent contredire leurs paroles.

Voici des faits. Sur Facebook, à la page « Spotted » du Collège de Maisonneuve, Odile Jouanneau réclamait, le 25 février dernier, des commentaires sur le communiqué de presse de la direction du collège et sur celui du syndicat (voir la capture d’écran ci-bas). Comment expliquer un tel intérêt pour la réception des deux communiqués de presse? J’ai d’abord pensé qu’en tant que rédactrice pigiste, elle était l’auteure des deux communiqués. J’ai posé la question à Odile Jouanneau à plusieurs reprises et elle m’a finalement répondu qu’elle n’avait écrit aucun communiqué. Elle ne ferait que suivre de très près l’affaire qui s’est passée au Collège de Maisonneuve (sans doute par «pur intérêt pour la vérité»). Elle écrit : « Dans la foulée de mon “enquête” internet, j’aimerais en savoir un peu plus, notamment en ce qui concerne votre avis sur la mise au point “obligée” de la direction… et que je vais partager illico sur mon FB (très indignée par le papier de Denise Bombardier “Commando musulman au cegep [sic]” ».

On comprend qu’Odile Jouanneau n’est pas d’accord avec Denise Bombardier, qui croit que le Collège de Maisonneuve est infiltré par des islamistes. Le communiqué de la direction du collège réduit des menaces à de l’impolitesse. L’accusation larvée de préjugé racial qu’on peut y lire est particulièrement vicieuse : la direction patine pour parler d’intégration et sous-entend que La Presse stigmatise les étudiants musulmans, voire simplement issus du Moyen-Orient. C’est faux : on prétend dans l’article que les intimidateurs sont islamistes. C’est une idéologie instrumentalisant l’islam qu’on soupçonne d’être à la base du climat pourri à Maisonneuve. Pas une ethnie.

Quelles conclusions peut-on tirer de tout cela? Que l’intérêt de madame Jouanneau pour la vérité est peut-être « pur », mais il n’est certainement pas le seul. Il est clair, comme l’a fait remarquer Djemila Benhabib, que cette rédactrice pigiste est la fois juge et partie : ses intérêts politiques semblent radicalement s’opposer aux intérêts militants de Djemila Benhabib. « J’espère qu’après cette décision, on se questionnera sur l’image intouchable de Djemila Benhabib ainsi que sur son discours », avoue Mme Jouanneau à La Presse[1]. En quoi être considéré comme coupable de plagiat rend sa position sur la laïcité moins valide? De plus, elle s’intéresse vivement à des communiqués qui nient l’islamisation d’un cégep et propose du coup de dénoncer Denise Bombardier pour prétendue « incitation à la haine », ceci alors que rien dans l’article incriminé de Mme Bombardier ne saurait être interprété comme incitant à quelque haine que ce soit. Nous entrons ici dans le domaine de la diffamation.

On voit ainsi à quoi servira la loi 59 entre les mains des soi-disant « inclusifs » : ils s’en serviront pour exclure de la place publique ceux qui ne pensent pas comme eux.

Le Québec va devoir s’accommoder de l’odeur des bûchers.

[1] http://www.lapresse.ca/actualites/201602/26/01-4955095-djemila-benhabib-blamee-pour-plagiat.php

12806051_1704065616517476_5952274365744746033_n-2

Publicités

9 réflexions sur “Djemila Benhabib contre Odile Jouanneau, un avant goût de ce qui nous attend avec le projet de loi 59

  1. J’HALLUCINE!
    «LE VRAI PLAGIAIRE, TRANSMET L’IGNORANCE PAR STUPIDITÉ».
    Les journalistes et leur conseil de presse sont indigne de crédibilité.

    Djémila et d’autres personnes qui révèlent,avec rigueur et expérience, du réel pertinente pour prévenir notre société et ce au prix de menace de mort ICI AU QUÉBEC sont à des Kilomètre en avance et n’ont nul besoin de plagier.

    De loin plus instruite en ce quelle défend avec conviction et courage, Djémila n’a nul besoin de se faire enfarger EN PLUS par de la sous-culture de l’ignorance journalistique crasse.
    PETIT face à cette dame. vous êtes tout PETIT

    ELLE N’A NUL BESOIN DE PLAGIER C’EST DE CES COMPÉTENCE, SON EXPÉRIENCE ET SA PENSÉ AVEC RIGUEUR QUELLE TRANSMET, SUR UNE CONNAISSANCE DIRECTEMENT RELIÉ À SONT TRAVAIL MINUTIEUX

    Aimé par 1 personne

  2. Donc la prochaine sorcière serait Denise Bombardier…! Très intéressant votre texte. Je suis « tombé » sur votre blogue suite à une recherche à propos de Mme Odile Jouanneau. Je me demandais d’où sortait cette « Robine des bois » qui « affirme être animé par un pur amour de la vérité » (François Doyon ©2016, j’ai quand même pas envie de me ramasser avec un blâme de plagiat 🙂 . Je soupçonnait un agenda caché qui correspond avec vos découvertes. L’extrait Facebook est extrêmement révélateur. J’ajouterais par contre une troisième motivation, celle qui se dit (je l’ai lu ailleurs) en année sabbatique, confond peut-être le terme avec celui de chômage. Delà l’importance de se créer un capital médiatique. Je suis d’accord avec vous, la 59 ne fera que mousser une « salemmisation » déjà passablement entamée. Je m’empresse de partager. Merci.

    Aimé par 2 people

  3. M.François Doyon

    Désolée M.Doyon ainsi que tous les lecteurs,pour les gros « caractères » car le mien,je ne me censure plus comme femme d’intégrer ma fougue de libre penseure dans mes prises de positions dument réfléchis.
    J’ai encor tendance à oublier que cela est du « crier »(les gros caractères) et non pas de la mise en évidence comme dans les livres, un appuis bien sentie qui laisse place à l’échange «VIVANTE entre VIVANT».
    (Je vous avise que bien qu’aussi post universitaire une dyslexie non connue il y a plus de 50 ans me fait accrocher la dentelle des mots (malgré mes efforts)mais l’essence du propos reste sans détour et intègre veillez ne pas vous en formaliser )

    De plus je suis une patriote dont les ancêtres qui remonte ici à 1654 d’une part et de millénaires de l’autre part, ont versé leur sang pour nous, dont mon père. Un devoir de mémoire m’est impérieux à transmettre et parfois comme eux « mon sang boue ».

    Déterminé et mue d’une mission viscérale de préservation de notre âme identitaire, autant que de longue allène vérifié les source fondamentale avec un soucie éthiquement socialement responsable, j’interviens tant que je ne voie pas d’autres prendre le relais.

    Je n’écrit pas sur le web comme si c’était des articles, mais bel et bien un partage de discutions pour rester accessible à tout le monde .

    Parfois OUI je m’en confesse et ce de plus en plus souvent, je suis d’une plume directe acérer, sans détour quand je veux trancher l’insidieux, ce qui dévie ,ce qui sous-jacente dégénère la qualité de ce que nous avons hérité et que nous devons transmettre en pérennité,faire monter à la conscience collective ce qui fait intuitivement réagir au lieux d’agir dans l’inconscient collectif.

    Je viens de croiser ce Blogue qui répond à mes critères de qualité de pensée.J’espère que ma rigueur volontairement sorti de l’étau conformée au classicisme académique ne sera pas trop différente des vôtre et que nous avancerons collectivement.

    Au grand plaisir de vous lire
    Danielle Drolet

    J'aime

  4. 22h39
    Je viens de recevoir ceci de la part de Mme Jouanneau:

    Odile Jouanneau
    Je serais vous, j’éviterais de partager des billets diffamatoires, et de nourrir la calomnie non fondée à mon endroit (émoticône wink)
    Ma réponse au billet calomnieux de François Doyon, voire une poursuite, est en cours. (émoticône like)
    J’aime · Répondre · 1 ·

    Madame cogite et s’énerve !
    La prédatrice devient la proie et goûte à sa propre médecine.
    Finalement très intéressant tout ça!

    Aimé par 1 personne

    1. Un portrait sur celle qui blâme Djemila au Conseil de Presse pour plagiat. On s’entend que sa définition de plagiat est très large, porte sur des bouts de phrases dont la parenté de pensée entre Djemila et son auteur est jumelle. Faut vraiment être pointilleux à l’excès pour chercher des bibittes comme Jouanneau le fait. Je la soupçonne d’attaquer Benhabib par pure détestation parce que Djemila s’attaque aux islamistes, seule raison des attaques d’une multiculturaliste inclusive ouverte aux autres culture que la sienne, comme en fait foi les quelques captures d’écran suivantes.

      Odile (Ô) Jouanneau. Portrait
      René Girard•dimanche 28 février 2016

      https://www.facebook.com/notes/ren%C3%A9-girard/odile-%C3%B4-jouanneau-portrait/10153608476147763

      J'aime

    2. Bonjour M.Doyon,
      J’ai cherché un moyen de vous écrire en privé, sans succès.
      J’aimerais savoir si Mme Jouanneau vous a réellement poursuivi ou s’il
      s’agit tout simplement d’une fabulation de sa part.
      Vous pouvez effacer ce message si vous ne désirez pas le rendre publique
      et me répondre dans le privé (je pense que vous avez mon adresse de courriel personnel)
      Merci
      Marc-André Le Tourneux

      J'aime

      1. Aucune nouvelle. Si j’ai écrit quelque chose de faux, que madame Jouanneau me le dise et je vais me corriger.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s